Critique : « L’Enfant des cimetières », de Sire Cédric

Présentation de l’éditeur : Ce pourrait être un simple fait divers : un fossoyeur tue sa femme et ses enfants au fusil à pompe avant de se donner la mort.
David et Aurore, journalistes, sont sur les lieux, certains de tenir un sujet en or.
Le lendemain, c’est Kristel, la compagne de David, qui est victime d’un tueur dément. Pour le commandant Vauvert, cette affaire présente trop de zones d’ombre, et celles-ci ne vont cesser de s’étendre. La vague de meurtres se répand, emportant David jusqu’au bord du précipice, jusque dans les rêves de l’enfant des cimetières…

L’Enfant des cimetières

Sire Cédric

Le Pré aux Clercs (broché) & Pocket (poche)

Ce roman de suspense gothique qui a obtenu en 2010 le Prix Masterton du roman francophone commence avec un meurtre : un fossoyeur pris de folie a massacré sa famille, et nous suivons l’enquête des deux journalistes chargés de couvrir cette affaire, bien plus compliquée qu’il n’y paraît de prime abord. Partis à la poursuite d’un énigmatique adolescent aux cheveux blancs, Nathaniel, ils rencontreront l’horreur et la désespérance d’un enfant abandonné et manipulé par un être maléfique.

Outre l’horreur, l’émotion nous submerge également dans ce texte fantastique et nous confirme dans l’idée que Sire Cédric, musicien et écrivain, s’annonce comme le Stephen King français, mêlant suspense et surnaturel avec maestria pour notre plus grand bonheur. À ne surtout pas rater, le splendide texte poétique d’introduction, modèle de romantisme qui aurait pu être écrit par Baudelaire.

Un très bon livre à lire de préférence un soir d’hiver, quand le vent mugit en rafales dans la nuit !

Critique rédigée par Françoise Boutet

Parue dans le n°1 du Webzine YmaginèreS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s