Critique : « Le Trône de Fer » (T3 à 5 – intégrale 2), de George R.R. Martin

La quatrième de couverture étant identique à celle de l’intégrale 1, je ne vais pas vous faire l’affront de la recopier ici. Voici donc mon bref résumé personnel :

Ned Stark, seigneur de Winterfell, est mort. Empêtré dans les intrigues d’un jeu dont il ne connaissait pas toutes les règles, il a succombé face à l’héritier présumé du Trône de Fer : Joffrey Baratheon. Or, la rumeur qu’il ne serait que le fruit de l’inceste entre la Reine Cersei et son frère jumeau Jaime commence à circuler dans les différentes maisons de Westeros. Les deux frères du feu Roi Robert Baratheon revendiquent chacun le trône alors que Robb Stark a été élu Roi du Nord par les siens. De son côté, Daenerys Targarien tente de rassembler une armée pour reconquérir la couronne que sa famille a perdue. Les Lannister ont plus que jamais la mainmise sur le trône et Port-Real, mais sauront-ils seulement garder leurs acquis face aux forces qui se déchaînent autour d’eux ? Alors que la bataille se prépare, d’obscures magies apparaissent et sèment le doute parmi les hommes et leurs convictions.

Né en 1948 dans le New Jersey, George R.R. Martin vendit sa première nouvelle à la revue Galaxy en 1970 et ne cessa jamais d’écrire depuis, que ce soit sous la plume d’un journaliste, d’un scénariste pour la télévision ou d’un romancier à plein temps. Tous les genres de l’imaginaire ont connu ses faveurs : science-fiction d’abord (L’agonie de la lumière, Chanson pour Lya, …), puis fantastique (Riverdream, Armageddon Rag), mais c’est aujourd’hui à la fantasy qu’il consacre tout son temps. Son immense saga Le trône de fer – une fresque épique à mi-chemin entre Les rois maudits et Excalibur – connaît un tel succès mondial que la chaîne américaine HBO l’a adaptée en série télévisée sous le titre Game of Thrones. Il est également l’auteur de Dragon de glace chez Flammarion jeunesse et directeur de la série Wild Cards publiée chez J’ai lu.
George R.R. Martin a été récompensé par de nombreux prix littéraires et a été sélectionné par le magazine Times dans la liste des 100 personnes les plus influentes du monde en 2011.

Détails techniques :

Fantasy – Intégrale 2 compilant les tomes 3 à 5 :

T3 : La Bataille des Rois, Bantam (USA, 1999) / Pygmalion (2000) / J’ai Lu (2002) – Prix Locus roman de Fantasy 1999

Quatrième de couverture : Le roi Robert Baratheon est mort, son ami Eddard Stark a été exécuté. La dynastie Baratheon n’aura duré qu’une génération, et la paix plusieurs fois centenaire qui régissait le Royaume des Sept Couronnes a volé en éclats. Joffrey, le bâtard illégitime, se terre dans sa capitale, les frères de Robert rallient des troupes à leurs bannières, le fils de Ned a levé son armée et crie vengeance, des pirates razzient les côtes et des brigands pillent les campagnes. Il y a quatre rois désormais, et chacun forge des alliances pour entraîner le royaume dans la tourmente de la guerre. Maintenant c’est l’acier qui va hurler son chant de mort.

T4 : L’Ombre Maléfique, Bantam (USA, 1999) / Pygmalion (2000) / J’ai Lu (2002)

Quatrième de couverture : Plongé dans le chaos, le royaume des Sept couronnes est en proie à une formidable pandémie de violence, les héritiers du souverain défunt se disputent le trône dans d’âpres et sanglants combats. Et les puissants seigneurs, ralliés aux diverses causes, négligent tout égard pour le peuple, qui supporte souffrances et famine. Les ennemis jurés Catelyn et Tyrion fourbissent chacun leurs armes, Catelyn Stark rejoint Renly Baratheon, à la tête des forces de Hautjardin et accalmie, tandis que Tyrion Lannister durdit de nouvelles alliances et prépare Port-Réal à repousser le futur siège, mais un nouveau péril se profile : une ombre qui plane, frappe les rois et renverse les citadelles…

T5 : L’invincible Forteresse, Bantam (USA, 1999) / Pygmalion (2000) / J’ai Lu (2002)

Quatrième de couverture : Le dénouement est proche. Car il ne reste que deux prétendants au trône des Sept Couronnes : Joffrey, le héraut du clan des Lannister, retranché à Port-Réal, et Stannis Baratheon, qui a masse ses navires aux abords de la capitale en vue de l’assaut final. Celui qui s’en rendra maître deviendra le véritable souverain du royaume. Il revient à Tyrion Lannister, le « Lutin » Haï de tous – aussi bien de ses ennemis que de ses allies – de préparer activement la défense de l’invincible forteresse. Pour cela, il a élabore un plan machiavélique afin de défaire le seigneur de Peyredragon et ses troupes. Un plan que seul son cerveau démoniaque et sa volonté de fer peuvent mettre en œuvre…

960 pages (relié) / 960 pages (broché)
Relié : 23 € / Broché : 18,50 € / Numérique : 17,99 €

« Exceptionnel ! » SciFi Universe

Ça y est ! À présent que le Roi et sa Main sont morts, nous entrons enfin dans le vif du sujet, à savoir : le jeu pour le Trône de Fer. Un jeu d’échecs en somme, mais avec cinq rois. Comme dans Highlanderil ne peut en rester qu’un. Mais lequel d’entre eux est-il réellement légitime ? La légitimité est-elle vraiment importante, finalement ? Voici le thème principal de cette seconde intégrale, suivi de bien d’autres thèmes secondaires mais non moins importants et intéressants.
Le tout premier chapitre de l’intégrale 1 nous montrait qu’une magie ancienne et oubliée des hommes s’était soudain réveillée. Le dernier chapitre nous dévoilait le grand retour des dragons. C’est à présent au tour des prêtres du dieu unique R’hllor de nous démontrer que la magie existe. Magie… ou sorcellerie. Choisissez votre camp.

En parallèle à la progression des puissances occultes progressent également certaines femmes et leurs influences. Catelyn Stark jouait déjà un rôle majeur dans le livre précédent de même que la reine Cersei, Reine de l’ombre ô combien manipulatrice. S’ajoutent maintenant Mélissandre, la prêtresse de R’hllor, Asha la sœur de Théon Greyjoy, Osha la sauvageonne était déjà présente mais prend ici une place particulière. On sent aussi que Margeary va gagner en importance. Même de l’autre côté du mur, une femme fait son apparition et réussit (presque ?) à prouver à Jon Snow que la vraie liberté existe.

« Il s’échappe de la saga du Trône de fer un parfum capiteux, mêlant le fracas des batailles à la fureur des amours déchirées… » Elbakin.net

Si les femmes semblent être à l’honneur dans cette partie de la saga, les hommes n’en sont pas jetés aux oubliettes pour autant. Celui qui est le mieux mis en valeur est probablement Thyrion Lannister, dit « le lutin ». D’après les statistiques, il semble devenu le personnage favori des lecteurs. J’avoue… c’est jusqu’à présent celui que j’apprécie le plus.

G.R.R. Martin a le don exceptionnel de créer des personnages complets, avec une véritable histoire derrière celle qu’il nous raconte aujourd’hui. Chaque personnage a son propre historique, son physique parfaitement décrit, ses envies, ses espoirs, ses doutes et ses peurs. Tout le monde s’accorde à dire que Cersei est une femme détestable alors que la famille Stark est des plus honorables. Pourtant, on peut aussi se mettre à la place de la reine et comprendre sa position, sa douleur et l’ambition qu’elle a pour ses enfants. Aussi, le nain, bien qu’il soit né Lannister, ressemble beaucoup plus à un Stark par sa manière d’agir et de penser. Voila probablement pourquoi il est le chouchou.

Monsieur Martin nous avait déjà bien surpris dans la première partie de sa saga avec la mort d’un des personnages principaux. Il ne s’est évidemment pas arrêté en si bon chemin : les rebondissements déroutants sont bien là. Et concernant des personnes vraiment inattendues…

Mon seul regret est de ne pas avoir beaucoup aperçu Daenerys dans ces quelques centaines de pages. Mais il m’est avis qu’elle et ses dragons seront bien plus présents dans l’intégrale 3.

Une critique de Doris Facciolo précédemment publiée sur la Magie des Mots  à cette adresse.

2 commentaires Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s