Critique : « L’étrange vie de Nobody Owens », de Neil Gaiman

Quatrième de couverture : Nobody Owens était presque encore un bébé quand sa famille a péri sous la lame du plus célèbre des tueurs de Londres, le Jack. La nuit du drame, il est cependant parvenu à se réfugier dans un cimetière, où un couple de fantômes l’a recueilli et l’a élevé comme l’un des leurs,…

Critique : Trilogie « Cœur de Jade, Lame du Dragon », de Kristoff Valla

Je vais commencer par une précision : la Chine antique ne m’avait jusque là jamais vraiment attiré. Certes, j’avais vu Tigre et Dragon comme beaucoup, Hero également, et  c’était agréable à regarder mais lire un roman consacré à cet univers était loin d’être l’une de mes priorités. Jusqu’à ce jour où j’eus l’opportunité de le faire……